LES SAUVETEURS EN MER

La baignade

Se baigner dans la mer, c'est avant tout du plaisir ! Mais pour en profiter pleinement, il y a quelques précautions à prendre.

LES SAUVETEURS EN MER

La baignade

Se baigner dans la mer, c'est avant tout du plaisir ! Mais pour en profiter pleinement, il y a quelques précautions à prendre.

Attention au chaud-froid


L’hydrocution, on en entend régulièrement parler mais qu’est-ce que c’est exactement ? Ça arrive à tout le monde ? Quels sont les risques ? Comment faire pour l’éviter ?

 
Une réaction logique du corps…

L’hydrocution est la réaction du corps humain à un changement brutal de température. On peut alors s’évanouir, couler à pic et se noyer, rien que ça ! Une hydrocution peut survenir si on se jette dans de l’eau froide après un long moment passé sur la plage au soleil. Notre corps est une machine absolument géniale mais il y a quelques chocs qu’il a du mal à gérer comme passer trop vite du très chaud au très froid. Alors évidemment, on ne jette jamais son frère ou sa cousine dans l’eau, même pour s’amuser, surtout après avoir passé un long moment au soleil. Oui, c’est tentant mais la blague risque de mal tourner.

… qui peut être évitée !

On évite aussi de se baigner après un repas trop copieux, si on est très fatigué ou après un long moment passé au soleil. Notre corps aurait plus de mal à supporter un rapide "chaud-froid". L’idéal est de rester un peu à l’ombre avant une baignade, de s’asperger les bras, la nuque, le visage et le torse avant d’entrer progressivement dans l’eau. Du coup, on dit "oui" à une belle bataille d’eau avant une baignade !

Une fois dans l’eau, si jamais on a mal à la tête, mal au ventre, envie de se gratter, des plaques rouges sur la peau, que l’on ressent de la fatigue, des crampes, que l’on a des tremblements, des problèmes de vue et des bourdonnements dans les oreilles : on sort immédiatement de l’eau ! Ces signes peuvent indiquer une hydrocution à venir.
 

Comment réagir ?

On ne s’aventure jamais dans l’eau pour sauver une personne victime d'hydrocution.

Si tu es sur un bateau, utilise la VHF en priorité en composant le 16 pour lancer un message. Si tu n’as pas de radio, compose le 196 (numéro d'appel d'urgence en mer) depuis ton téléphone portable.
Et si tu es témoin d’un accident en mer depuis le littoral, compose le 196 (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) pour prévenir les secours.

Dans tous les cas, on ne quitte jamais la personne des yeux. Si on est plusieurs, quelqu'un reste surveiller la personne pendant que l’autre va chercher les secours. Si on est seul, l’idéal est de placer un repère sur la plage (serviette, tas de sable) avant d’aller chercher les secours.

Attention au chaud-froid


L’hydrocution, on en entend régulièrement parler mais qu’est-ce que c’est exactement ? Ça arrive à tout le monde ? Quels sont les risques ? Comment faire pour l’éviter ?

 
Une réaction logique du corps…

L’hydrocution est la réaction du corps humain à un changement brutal de température. On peut alors s’évanouir, couler à pic et se noyer, rien que ça ! Une hydrocution peut survenir si on se jette dans de l’eau froide après un long moment passé sur la plage au soleil. Notre corps est une machine absolument géniale mais il y a quelques chocs qu’il a du mal à gérer comme passer trop vite du très chaud au très froid. Alors évidemment, on ne jette jamais son frère ou sa cousine dans l’eau, même pour s’amuser, surtout après avoir passé un long moment au soleil. Oui, c’est tentant mais la blague risque de mal tourner.

… qui peut être évitée !

On évite aussi de se baigner après un repas trop copieux, si on est très fatigué ou après un long moment passé au soleil. Notre corps aurait plus de mal à supporter un rapide "chaud-froid". L’idéal est de rester un peu à l’ombre avant une baignade, de s’asperger les bras, la nuque, le visage et le torse avant d’entrer progressivement dans l’eau. Du coup, on dit "oui" à une belle bataille d’eau avant une baignade !

Une fois dans l’eau, si jamais on a mal à la tête, mal au ventre, envie de se gratter, des plaques rouges sur la peau, que l’on ressent de la fatigue, des crampes, que l’on a des tremblements, des problèmes de vue et des bourdonnements dans les oreilles : on sort immédiatement de l’eau ! Ces signes peuvent indiquer une hydrocution à venir.
 

Comment réagir ?

On ne s’aventure jamais dans l’eau pour sauver une personne victime d'hydrocution.

Si tu es sur un bateau, utilise la VHF en priorité en composant le 16 pour lancer un message. Si tu n’as pas de radio, compose le 196 (numéro d'appel d'urgence en mer) depuis ton téléphone portable.
Et si tu es témoin d’un accident en mer depuis le littoral, compose le 196 (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) pour prévenir les secours.

Dans tous les cas, on ne quitte jamais la personne des yeux. Si on est plusieurs, quelqu'un reste surveiller la personne pendant que l’autre va chercher les secours. Si on est seul, l’idéal est de placer un repère sur la plage (serviette, tas de sable) avant d’aller chercher les secours.

LES SAUVETEURS EN MER
LES SAUVETEURS EN MER