LES SAUVETEURS EN MER

La baignade

Se baigner dans la mer, c'est avant tout du plaisir ! Mais pour en profiter pleinement, il y a quelques précautions à prendre.

LES SAUVETEURS EN MER

La baignade

Se baigner dans la mer, c'est avant tout du plaisir ! Mais pour en profiter pleinement, il y a quelques précautions à prendre.

Le risque d'hypothermie


“Je ne me sens pas très bien, j’ai froid…” On a tous déjà eu du mal à se réchauffer après un long bain de mer ou ressenti des sensations désagréables après s’être baigné dans de l'eau froide : c'est le phénomène d'"hypothermie”. Ce n’est souvent pas bien grave mais il faut quand même rappeler les risques.

 
Pourquoi on se refroidit ?

Lorsque l’on se baigne dans la mer ou dans un lac, l’eau est bien plus froide que notre corps (37°C). Notre corps doit donc lutter contre ce froid, mais il perd progressivement sa chaleur par la tête, le cou, les côtés du buste, l’aine, les mains et les pieds. Si cela dure trop longtemps, la température de notre corps risque de trop baisser.

Comment reconnaître une simple sensation de froid d’une réelle hypothermie ?

Lorsque notre corps est froid, nos vaisseaux sanguins se contractent. On a la chair de poule, on a froid aux pieds et aux mains. Notre corps tente de produire de la chaleur en faisant “vibrer” nos muscles. On est alors agité de frissons.

En cas d'hypothermie importante, les symptômes sont différents et les frissons s’arrêtent. On peut devenir maladroit, confus et même perdre connaissance. Il y a alors danger ! L’hypothermie est d’ailleurs la cause de nombreuses noyades.

Que faire en cas d’hypothermie ?

La priorité absolue est de se réchauffer : sortir de l’eau au plus vite et enlever ses vêtement mouillés si on en porte. Il faut ensuite bien se sécher, mettre des vêtements secs et chauds, se couvrir la tête, les mains et les pieds. Un dicton dit : “Si tu as froid aux pieds, couvre ta tête !”. Dans les heures qui suivent, il faut rester bien couvert, à l’abri du froid, du vent et de l’humidité. Contrairement aux idées reçues, il ne faut surtout pas boire d’alcool pour les adultes mais des boissons chaudes et manger raisonnablement. Il faut ensuite se reposer pour retrouver l’énergie perdue !

Et voici quelques conseils bonus :

Toujours porter une combinaison isothermique ou un gilet de sauvetage lors de la  pratique d’un sport nautique (surf, plongée, planche à voile, Optimist, etc.).
Si on tombe par accident dans de l’eau très froide, il faut se mettre en position fœtale en repliant ses jambes et en les tenant avec ses bras afin de diminuer la perte de chaleur. Il ne faut pas essayer de nager au risque de se fatiguer et de se refroidir encore plus.
Si l’on est plusieurs à tomber à l’eau, il faut se mettre en grappe en plaçant les enfants et les blessés au milieu. Il faut évidemment essayer de s’accrocher à tout ce qui flotte. Au besoin, on peut essayer de s’amarrer à
 Pour prévenir les secours, compose le 196 (centre opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) depuis ton téléphone portable.

Le risque d'hypothermie


“Je ne me sens pas très bien, j’ai froid…” On a tous déjà eu du mal à se réchauffer après un long bain de mer ou ressenti des sensations désagréables après s’être baigné dans de l'eau froide : c'est le phénomène d'"hypothermie”. Ce n’est souvent pas bien grave mais il faut quand même rappeler les risques.

 
Pourquoi on se refroidit ?

Lorsque l’on se baigne dans la mer ou dans un lac, l’eau est bien plus froide que notre corps (37°C). Notre corps doit donc lutter contre ce froid, mais il perd progressivement sa chaleur par la tête, le cou, les côtés du buste, l’aine, les mains et les pieds. Si cela dure trop longtemps, la température de notre corps risque de trop baisser.

Comment reconnaître une simple sensation de froid d’une réelle hypothermie ?

Lorsque notre corps est froid, nos vaisseaux sanguins se contractent. On a la chair de poule, on a froid aux pieds et aux mains. Notre corps tente de produire de la chaleur en faisant “vibrer” nos muscles. On est alors agité de frissons.

En cas d'hypothermie importante, les symptômes sont différents et les frissons s’arrêtent. On peut devenir maladroit, confus et même perdre connaissance. Il y a alors danger ! L’hypothermie est d’ailleurs la cause de nombreuses noyades.

Que faire en cas d’hypothermie ?

La priorité absolue est de se réchauffer : sortir de l’eau au plus vite et enlever ses vêtement mouillés si on en porte. Il faut ensuite bien se sécher, mettre des vêtements secs et chauds, se couvrir la tête, les mains et les pieds. Un dicton dit : “Si tu as froid aux pieds, couvre ta tête !”. Dans les heures qui suivent, il faut rester bien couvert, à l’abri du froid, du vent et de l’humidité. Contrairement aux idées reçues, il ne faut surtout pas boire d’alcool pour les adultes mais des boissons chaudes et manger raisonnablement. Il faut ensuite se reposer pour retrouver l’énergie perdue !

Et voici quelques conseils bonus :

Toujours porter une combinaison isothermique ou un gilet de sauvetage lors de la  pratique d’un sport nautique (surf, plongée, planche à voile, Optimist, etc.).
Si on tombe par accident dans de l’eau très froide, il faut se mettre en position fœtale en repliant ses jambes et en les tenant avec ses bras afin de diminuer la perte de chaleur. Il ne faut pas essayer de nager au risque de se fatiguer et de se refroidir encore plus.
Si l’on est plusieurs à tomber à l’eau, il faut se mettre en grappe en plaçant les enfants et les blessés au milieu. Il faut évidemment essayer de s’accrocher à tout ce qui flotte. Au besoin, on peut essayer de s’amarrer à
 Pour prévenir les secours, compose le 196 (centre opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) depuis ton téléphone portable.

LES SAUVETEURS EN MER
LES SAUVETEURS EN MER