LES SAUVETEURS EN MER

La plage

Les plaisirs sur la plage sont nombreux à condition de ne prendre aucun risque !

LES SAUVETEURS EN MER

La plage

Les plaisirs sur la plage sont nombreux à condition de ne prendre aucun risque !

Comprendre les marées


Depuis la nuit des temps, la mer monte et descend au rythme des marées. Ça ne changera jamais et ces marées permettent de profiter de la mer différemment selon qu’elle est basse ou haute, il faut juste être un peu prudent.

 

Un mouvement naturel

La marée est un mouvement de l’eau des océans, qui se répète régulièrement. Ce mouvement est dû à l’attraction de la Lune et du Soleil sur l’eau de la planète. Le résultat est une montée et une descente du niveau de la mer. La marée a lieu deux fois toutes les 24 heures et 50 minutes. L’horaire de la marée se décale donc de 50 minutes chaque jour.

 



Haute ou basse ?

Lorsque la mer est haute, on peut se baigner et pratiquer des activités nautiques plus facilement. Quand elle baisse, c’est le bon moment pour aller à la pêche, faire du cerf-volant ou s’amuser dans les rochers.

Les marées peuvent être plus ou moins fortes selon l’endroit où l’on se trouve et le moment de l’année. La force d’une marée se mesure par son “coefficient”. Plus le coefficient est important, plus la marée est forte et plus la mer monte haut et descend bas. Les grandes marées (coefficients très élevés) sont des périodes très prisées par les pêcheurs à pied.

Toujours garder l’œil ouvert

Pour connaître les heures des marées et leurs coefficients il est possible de consulter Internet ou la page météo des journaux locaux. Ces informations sont également affichées dans les postes de secours, les capitaineries des ports et sont souvent distribuées gratuitement dans les commerces. Toujours utile !

Attention, la mer monte parfois très vite et pas toujours de manière régulière sur la plage ! Certaines portions de sable peuvent rester découvertes alors que la mer les entoure déjà. On peut alors très vite se retrouver piégé. Il faut régulièrement regarder autour de soi pour ne pas s’en rendre compte au dernier moment.

Quand la mer monte

Il ne faut pas avancer dans l’eau sauf si l’on distingue bien le sable sous l’eau jusqu’à la plage. Cela signifie qu’il n’y a pas de fond et qu’il est possible de rejoindre le rivage à pied en se dépêchant.

Si ce n’est pas le cas et que l’eau semble déjà bien haute, il faut appeler les secours en composant le 196 sur un téléphone portable (c’est le numéro d’urgence en mer pour avoir directement un centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage). Si jamais on n’a pas pris son téléphone (ce qui est fortement déconseillé !), il faut faire des signes de détresse en croisant et décroisant les bras tendus en l’air, en direction de la plage.

Dans tous les cas, il faut toujours avertir un proche du lieu où l’on se rend et de l’heure à laquelle on est censé rentrer.

RAPPEL

Pour prévenir les secours en cas de détresse, fais le 196 (centre opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) depuis ton téléphone portable.

Comprendre les marées


Depuis la nuit des temps, la mer monte et descend au rythme des marées. Ça ne changera jamais et ces marées permettent de profiter de la mer différemment selon qu’elle est basse ou haute, il faut juste être un peu prudent.

 

Un mouvement naturel

La marée est un mouvement de l’eau des océans, qui se répète régulièrement. Ce mouvement est dû à l’attraction de la Lune et du Soleil sur l’eau de la planète. Le résultat est une montée et une descente du niveau de la mer. La marée a lieu deux fois toutes les 24 heures et 50 minutes. L’horaire de la marée se décale donc de 50 minutes chaque jour.

 



Haute ou basse ?

Lorsque la mer est haute, on peut se baigner et pratiquer des activités nautiques plus facilement. Quand elle baisse, c’est le bon moment pour aller à la pêche, faire du cerf-volant ou s’amuser dans les rochers.

Les marées peuvent être plus ou moins fortes selon l’endroit où l’on se trouve et le moment de l’année. La force d’une marée se mesure par son “coefficient”. Plus le coefficient est important, plus la marée est forte et plus la mer monte haut et descend bas. Les grandes marées (coefficients très élevés) sont des périodes très prisées par les pêcheurs à pied.

Toujours garder l’œil ouvert

Pour connaître les heures des marées et leurs coefficients il est possible de consulter Internet ou la page météo des journaux locaux. Ces informations sont également affichées dans les postes de secours, les capitaineries des ports et sont souvent distribuées gratuitement dans les commerces. Toujours utile !

Attention, la mer monte parfois très vite et pas toujours de manière régulière sur la plage ! Certaines portions de sable peuvent rester découvertes alors que la mer les entoure déjà. On peut alors très vite se retrouver piégé. Il faut régulièrement regarder autour de soi pour ne pas s’en rendre compte au dernier moment.

Quand la mer monte

Il ne faut pas avancer dans l’eau sauf si l’on distingue bien le sable sous l’eau jusqu’à la plage. Cela signifie qu’il n’y a pas de fond et qu’il est possible de rejoindre le rivage à pied en se dépêchant.

Si ce n’est pas le cas et que l’eau semble déjà bien haute, il faut appeler les secours en composant le 196 sur un téléphone portable (c’est le numéro d’urgence en mer pour avoir directement un centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage). Si jamais on n’a pas pris son téléphone (ce qui est fortement déconseillé !), il faut faire des signes de détresse en croisant et décroisant les bras tendus en l’air, en direction de la plage.

Dans tous les cas, il faut toujours avertir un proche du lieu où l’on se rend et de l’heure à laquelle on est censé rentrer.

RAPPEL

Pour prévenir les secours en cas de détresse, fais le 196 (centre opérationnel de surveillance et de sauvetage), le 18 (pompiers) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen) depuis ton téléphone portable.

LES SAUVETEURS EN MER
LES SAUVETEURS EN MER