LES SAUVETEURS EN MER

Les Sauveteurs en Mer

Pars à la rencontre des Sauveteurs en Mer et découvre leurs missions !

LES SAUVETEURS EN MER

Les Sauveteurs en Mer

Pars à la rencontre des Sauveteurs en Mer et découvre leurs missions !

Urgence ? Détresse ? Action !


Ce n’est pas une fois que l’on est en danger qu’il faut apprendre à donner l’alerte. Les conseils ci-dessous sont à connaître par cœur lorsque l’on pratique la navigation.


Un code à connaître

Lors d’une sortie en mer, on peut se retrouver dans une situation d’urgence ou de détresse. Il existe des codes pour signaler chaque type de détresse et parler avec les secours.

On parle de “situation de détresse” lorsqu’une vie est en danger. Cela peut être : un homme à la mer, un incendie ou une explosion, une voie d’eau, un abordage, un navire à la dérive, un échouement, un chavirement, un navire en train de sombrer, un problème médical grave, etc.
 
On parle de “situation d’urgence” dans les cas suivants : un démâtage, une panne d’essence, une casse de barre, d’hélice, de safran ou de système de propulsion, un problème médical (malaise, blessure…), etc.
 
On parle de “situation de sécurité” lorsqu’il s’agit d’avertir d’un danger. Cela peut être : un OFNI (Objet Flottant Non Identifié), une bouée à la dérive, un danger pour la navigation, etc.
 

Comment alerter en cas de danger, d’urgence ou de détresse ?

Il existe 3 messages différents, classés par ordre de priorité. Ces messages doivent être lancés par VHF canal 16 sur la radio.

  • Priorité absolue : Détresse - MAYDAY
    Message à lancer : MAYDAY – MAYDAY – MAYDAY ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

  • Priorité 2 : Urgence - PAN PAN
    Message à lancer : PAN PAN – PAN PAN – PAN PAN (prononcez “panne”) ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

  • Priorité 3 : Sécurité - SÉCURITÉ
    Message à lancer : SÉCURITÉ - SÉCURITÉ – SÉCURITÉ ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

    Si on utilise le 196 (numéro d'appel d’urgence en mer qui permet de joindre le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage CROSS) sur un téléphone portable, il n’est pas nécessaire d’utiliser ces messages.

     
    Dans tous les cas, il faut indiquer :
  • qui se signale (nature de la détresse ou du sinistre) ;
  • sa position (position GPS ou distance d’un point remarquable) ;
  • le nombre de personnes à bord ;
  • l’intention du chef de bord ;
  • “Ici le bateau XXXX” (type et nom de l’embarcation) ;
  • “Terminé” ou “À vous”.
     
    Après analyse de la situation, le CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) proposera l’assistance des Sauveteurs en Mer ou d’une société d’assistance privée.

Urgence ? Détresse ? Action !


Ce n’est pas une fois que l’on est en danger qu’il faut apprendre à donner l’alerte. Les conseils ci-dessous sont à connaître par cœur lorsque l’on pratique la navigation.


Un code à connaître

Lors d’une sortie en mer, on peut se retrouver dans une situation d’urgence ou de détresse. Il existe des codes pour signaler chaque type de détresse et parler avec les secours.

On parle de “situation de détresse” lorsqu’une vie est en danger. Cela peut être : un homme à la mer, un incendie ou une explosion, une voie d’eau, un abordage, un navire à la dérive, un échouement, un chavirement, un navire en train de sombrer, un problème médical grave, etc.
 
On parle de “situation d’urgence” dans les cas suivants : un démâtage, une panne d’essence, une casse de barre, d’hélice, de safran ou de système de propulsion, un problème médical (malaise, blessure…), etc.
 
On parle de “situation de sécurité” lorsqu’il s’agit d’avertir d’un danger. Cela peut être : un OFNI (Objet Flottant Non Identifié), une bouée à la dérive, un danger pour la navigation, etc.
 

Comment alerter en cas de danger, d’urgence ou de détresse ?

Il existe 3 messages différents, classés par ordre de priorité. Ces messages doivent être lancés par VHF canal 16 sur la radio.

  • Priorité absolue : Détresse - MAYDAY
    Message à lancer : MAYDAY – MAYDAY – MAYDAY ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

  • Priorité 2 : Urgence - PAN PAN
    Message à lancer : PAN PAN – PAN PAN – PAN PAN (prononcez “panne”) ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

  • Priorité 3 : Sécurité - SÉCURITÉ
    Message à lancer : SÉCURITÉ - SÉCURITÉ – SÉCURITÉ ici [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation], [type et nom de l’embarcation] (bien répéter 3 fois comme indiqué)

    Si on utilise le 196 (numéro d'appel d’urgence en mer qui permet de joindre le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage CROSS) sur un téléphone portable, il n’est pas nécessaire d’utiliser ces messages.

     
    Dans tous les cas, il faut indiquer :
  • qui se signale (nature de la détresse ou du sinistre) ;
  • sa position (position GPS ou distance d’un point remarquable) ;
  • le nombre de personnes à bord ;
  • l’intention du chef de bord ;
  • “Ici le bateau XXXX” (type et nom de l’embarcation) ;
  • “Terminé” ou “À vous”.
     
    Après analyse de la situation, le CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) proposera l’assistance des Sauveteurs en Mer ou d’une société d’assistance privée.
LES SAUVETEURS EN MER
LES SAUVETEURS EN MER