LES SAUVETEURS EN MER

Loisirs et sports nautiques

La pratique des sports nautiques impose de respecter certaines règles pour que tout le monde s'amuse, en toute sécurité.

LES SAUVETEURS EN MER

Loisirs et sports nautiques

La pratique des sports nautiques impose de respecter certaines règles pour que tout le monde s'amuse, en toute sécurité.

Le scooter des mers


Le scooter des mers est aussi appelé jet-ski MD ou VNM (véhicule nautique à moteur). C’est un sport assez physique qui demande d’être en pleine forme !


Du muscle !

Lors de la pratique du scooter des mers, tous les muscles du corps travaillent, particulièrement les avant-bras, les épaules et les cuisses. Ce sport est déconseillé en cas de problèmes de dos.

Pour le conduire, il faut posséder un EIF (équipement individuel de flottaison), par exemple un gilet de sauvetage) ou une combinaison isothermique, équipé d’un moyen de repérage lumineux. La combinaison protège du froid mais aussi des blessures éventuelles causées par la turbine ou par un choc possible à la surface de l’eau. Pour protéger ses yeux et ne pas être gêné par le soleil, les lunettes de soleil sont fortement conseillées !

C’est également assez sportif pour le passager ! Ce dernier doit avoir la force physique suffisante pour se tenir sur la machine. Du coup, on n’embarque jamais un enfant de moins de 8 ans, il serait beaucoup trop léger !

Enfin, on pense à prendre un téléphone portable dans une pochette étanche pour prévenir les secours en cas de besoin. Compose en priorité le 196, le numéro d'urgence en mer afin de prévenir un centre régional de surveillance et de sauvetage.
 
En scooter des mers, il est possible de naviguer jusqu’à 6 milles nautiques au large (9,6 km) selon le type de scooter des mers utilisé. Sa pratique est interdite la nuit.
Il convient d’utiliser les chenaux balisés dans la bande des 300 m, de respecter la vitesse autorisée affichée (en général 5 nœuds soit environ 9 km/h) et de ne pas s’aventurer dans les zones réservées aux autres activités nautiques.

Petit check up avant la pratique :

Vérifier le système d’arrêt automatique du moteur ou de mise en giration lente lors d’une chute à la mer du pilote.
Vérifier que le jet-ski MD possède un compartiment étanche contenant deux feux de détresse automatiques à main. Il doit également être équipé d’un anneau et d’un cordage permettant le remorquage.

Le scooter des mers


Le scooter des mers est aussi appelé jet-ski MD ou VNM (véhicule nautique à moteur). C’est un sport assez physique qui demande d’être en pleine forme !


Du muscle !

Lors de la pratique du scooter des mers, tous les muscles du corps travaillent, particulièrement les avant-bras, les épaules et les cuisses. Ce sport est déconseillé en cas de problèmes de dos.

Pour le conduire, il faut posséder un EIF (équipement individuel de flottaison), par exemple un gilet de sauvetage) ou une combinaison isothermique, équipé d’un moyen de repérage lumineux. La combinaison protège du froid mais aussi des blessures éventuelles causées par la turbine ou par un choc possible à la surface de l’eau. Pour protéger ses yeux et ne pas être gêné par le soleil, les lunettes de soleil sont fortement conseillées !

C’est également assez sportif pour le passager ! Ce dernier doit avoir la force physique suffisante pour se tenir sur la machine. Du coup, on n’embarque jamais un enfant de moins de 8 ans, il serait beaucoup trop léger !

Enfin, on pense à prendre un téléphone portable dans une pochette étanche pour prévenir les secours en cas de besoin. Compose en priorité le 196, le numéro d'urgence en mer afin de prévenir un centre régional de surveillance et de sauvetage.
 
En scooter des mers, il est possible de naviguer jusqu’à 6 milles nautiques au large (9,6 km) selon le type de scooter des mers utilisé. Sa pratique est interdite la nuit.
Il convient d’utiliser les chenaux balisés dans la bande des 300 m, de respecter la vitesse autorisée affichée (en général 5 nœuds soit environ 9 km/h) et de ne pas s’aventurer dans les zones réservées aux autres activités nautiques.

Petit check up avant la pratique :

Vérifier le système d’arrêt automatique du moteur ou de mise en giration lente lors d’une chute à la mer du pilote.
Vérifier que le jet-ski MD possède un compartiment étanche contenant deux feux de détresse automatiques à main. Il doit également être équipé d’un anneau et d’un cordage permettant le remorquage.

LES SAUVETEURS EN MER
LES SAUVETEURS EN MER